Comment ça marche?

Cela commence par des remarques bénignes, des reproches sur votre travail, sur vos capacités. Puis le ton se durcit, votre supérieur ne vous adresse plus la parole qu'à travers des notes ou des dossiers sur votre bureau. Pensant avoir commis une faute, vous vous efforcez dès lors de travailler mieux mais très vite les réprimandes deviennent systématiques et injustifiées. Isolé de vos collègues de travail bien content que vous focalisiez l'ire de la hiérarchie, traité de paranoïaque par votre entourage, vous ne savez plus que faire. Stressé en permanence, vous redoutez le lundi matin et priez chaque jour pour ne pas LE rencontrer. Lui ? le harceleur car c'est bien de harcèlement dont il s'agit. Violence froide, sournoise, assez invisible c'est par la répétition et l'accumulation de petites attaques que le harcèlement devient réellement destructeur.

 

Au sein de l'entreprise il peut prendre plusieurs formes:

 

Ils sont aussi nombreux que le permet l'imagination du pervers qui harcèle une victime. Mais, dans les grandes lignes, on peut citer:

  1. Déconsidérer la victime

    Le "jeu" consiste à déformer tout ce que dit ou fait la victime de façon à le faire apparaître négatif. Se moquer de ses petits travers ou défauts. Dénigrer son travail et/ou ses capacités professionnelles. Essayer de l'attaquer à travers sa vie privée (famille, réputation) pour le déstabiliser encore plus.

     
  2. Isoler la victime

    On n'adresse plus la parole à la victime et on encourage l'entourage à pratiquer de la même manière. Après quelques semaines de la phase "déconsidération", il n'est pas rare de trouver quelques personnes qui veuillent suivre le mouvement. Plutôt que de se faire agresser, il est fort probable que la victime choisira aussi de s'isoler elle-même, ce qui renforcera l'effet de celui provoqué par le pervers car celui qui choisit de s'extraire d'un groupe est fort mal perçu. Le pervers aura créé une nouvelle brèche par laquelle il s'engouffrera en faisant croire que la victime n'est pas sociable, qu'elle méprise les autres, etc.. Une autre technique, plus rapide, consiste aussi à lancer des rumeurs malveillantes.

     
  3. Empêcher la victime de s'exprimer

    La plupart du temps, le pervers ne parviendrait pas à ses fins si la victime pouvait se défendre. Il faut donc empêcher la victime de parler, de façon à continuer à bénéficier du soutien passif (quelquefois actif) des autres collègues que l'on a réussit à mettre dans sa poche. Tout se joue donc soit par derrière, à l'insu de la victime ou suffisamment loin pour que cela fasse mal tout en gardant la possibilité de jouer la carte du "tu as mal interprété ce que l'on disait", soit en sous-entendus que toute l'assemblée comprend mais contre lesquels il est tout aussi impossible de se défendre. De toutes façons, même lorsque les choses sont exprimées clairement, il ne s'agit pas d'une réelle franchise du pervers puisqu'il sait que l'assemblée lui est favorable.

     
  4. Discréditer la victime

    Dans son travail, pour un chef, cela peut être de contraindre la victime à des tâches nettement inférieures ou nettement supérieures à ses compétences. Pour un collègue, sous-entendre que la personne n'a pas les compétences requises pour ce qu'on lui confie. Ou encore insinuer qu'il passe son temps de travail à des occupations personnelles.

     
  5. Si la victime se défend, l'accuser de paranoïa

    Comme l'exprimait Sarah Carpentier dans un article de l'Express, tout est reproché derrière les plantes vertes et les fausses cloisons. Donc il est facile de faire croire que la victime est paranoïaque car celle-ci ne dispose pas de preuves tangibles puisque tout se passe oralement.

 

Formes que le harcèlement peut prendre en entreprise :

  • Votre supérieur hiérarchique ne vous adresse plus la parole qu'à travers des notes ou des dossiers sur votre bureau-
  • Tout travail est réprimandé de façon injustifié.
  • On critique non pas votre travail mais vos capacités.
  • Vous êtes toujours en dehors de la moindre information concernant votre carrière ou votre travail.
  • Du jour au lendemain, vous vous retrouvez surchargé de travail ou à l'inverse sans aucune tâche à effectuer.
  • Malgré vos efforts, aucuns encouragements, aucunes félicitations ne viennent vous motiver.
  • On s'adresse à vous sur un ton méprisant, remarques blessantes ou désobligeantes
  • humiliations publiques
  • objectifs disproportionnés
  • Vous êtes totalement discrédité aux yeux de vos collègues. On vous fait passer pour un(e) incapable ou un(e) hystérique.
  • on vous retire les moyens matériels nécessaires à votre travail (téléphone...)
  • manier les sous-entendus et les non-dits
  • aggressions apparemment anodines mais continuelles
LE HARCÈLEMENT MORAL APPARAÎT DANS TROIS CAS:

- QUAND IL Y A DES PERVERS NARCISSIQUES

- QUAND L'ORGANISATION DU TRAVAIL EST MAUVAISE

- QUAND IL YA UNE VOLONTÉE DE MANAGEMENT PAR LE HARCÈLEMENT

 

LE CLOU QUI DÉPASSE RENCONTRERA LE MARTEAU

Le harcèlement moral ne doit pas être confondu avec,

pressions à la productivité,

différents professionnels,

abus de pouvoir,

ou stress,

car pour qu' il ait harcèlement il faut qu' il y ait volonté de détruire.

Definition-Comment ca marche?-Le role du gestionnaire-Que faire?-Vers qui se tourner?-Associations-bibliographie-links-Livre d'or-Forum-E-Mail